Voyages

Vanuatu : Le peuple le plus heureux du monde

Le Vanuatu mérite vraiment d’être connu ! Cet archipel paradisiaque est composé de 83 îles, pour la plupart d’origine volcanique, à l’est de l’Australie. Le Vanuatu a été élu peuple le plus heureux du monde en 2006, et pour cause. Non contents de se baigner à longueur de journée dans une eau turquoise et transparente, les Ni-Van ne manquent absolument de rien. Une envie de fruits frais ? Il y en a partout, prêts à être cueillis et dégustés. Les poules, vaches et cochons se baladent tranquillement dans la pampa, sans aucun prédateur pour les menacer…
L’unique ennemi du Vanuatu : le cyclone Pam, qui a frappé l’archipel en 2015. Mais c’était sans compter sur la bonne organisation des Ni-Van, qui ont su se protéger et tout reconstruire peu à peu.

Découvrez cet univers à part, en dehors du monde, que je baptise sobrement « grosse claque dans la face ».

L’île de Tanna

Le volcan Yasur

Ça chauffe sur l’île de Tanna. Le volcan Yasur s’élève à 361 mètres d’altitude et crache des pierres volcaniques de la taille d’un éléphanteau. J’ai eu la chance de dormir dans une cabane dans les arbres – plus précisément un bananier – avec une vue imprenable sur le volcan. On pouvait le voir cracher de la fumée banche et épaisse, grondant comme le tonnerre… A couper le souffle !

Sur le chemin du Yasur, ma Vieille Semelle a marché sur le sable noir, vestige des cendres du volcan. Avec des jeunes nanas venus nous rejoindre sur le capot de notre Toyota pétaradante, nous avons tourné autour de ce monstre volcanique. J’ai déglutis à de nombreuses reprises, effrayée mais surtout fascinée par ce Monstre Gris, avant d’entamer son ascension.

Le peuple aux mille sourires

Dans les villages au sommet des montagnes, les Ni-Van nous ont accueilli en chantant, avec en bonus une démonstration de danses traditionnelles. Les jeunes enfants nous regardaient d’un air espiègle et un peu surpris de rencontrer des voyageurs, plutôt rares au Vanuatu. Les enfants me trituraient les cheveux en riant et en me couvrant la figure de maquillage coloré en mode « peintures de guerre ».

Les hommes ont ensuite entamé la préparé du kava, sous nos yeux ébahis. Le kava est une boisson très forte interdite dans de nombreux pays, dont la France, que les femmes ne sont pas autorisées à boire  au Vanuatu (injustice !)

 

Espiritu Santo

L’île de Santo, appelée Espiritu Santo, est probablement la plus magnifique des îles du Vanuatu. Son océan turquoise abrite de superbes tortues… Petite précision : la tortue est pour moi ce que la vache est aux Indiens, autrement dit sacrée. Armée de mon masque et de mon tuba, j’ai pu croiser le chemin de cette superbe créature, avec laquelle j’ai nagé pendant près d’une demie heure. (Jaloux, hein ?)

Espiritu Santo, c’est aussi des palmiers à perte de vue, une faune incroyable et des cabanes en bois au bord de l’eau…

Oui, le paradis existe.

Port Vila

Port Vila est la capitale du Vanuatu. Son centre ville regorge de marchés aux fruits de toutes les couleurs, pour une bouchée de pain. Les hôtels miteux côtoient les hébergements plus luxueux et quelques déchets jonchent le sol dans le centre ville, où flotte une odeur de pots d’échappement. Ici, les Mi-Van s’activent, les « bus-taxis » laissent échapper de la fumée et les rues grouillent de monde. J’ai été beaucoup moins séduite par la capitale, mais quand on s’éloigne du centre-ville, la nature reprend ses droits.

Capture dans la savane

Sur l’île de Efaté, non loin de Port Vila, les Mi-Van nous ont réservé un accueil plutôt spectaculaire. A coups de lances, ils nous ont encerclé. Les hommes, femmes et enfants, le sourire aux lèvres, étaient loin d’être effrayants. Une façon bien originale de nous souhaiter la bienvenue !



Le Vanuatu, archipel chaleureux et paradisiaque, accueille quelques Français venus s’installer pour trouver bonheur et apaisement, dont on a bien besoin en ce moment.

 

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz