Voyages

Canada : un séjour au parc national des Hautes-Gorges de la rivière Malbaie

La province de Québec, à elle seule, compte 24 parcs nationaux. Nous avons découvert l’un d’entre eux lors d’une virée de quatre jours, au parc national des Hautes-Gorges de la rivière Malbaie. Les paysages sont justes magnifiques, entre les forêts de sapins à perte de vue, les vallées aux dégradés de vert, les rivières, les lacs… Un mot suffit à les décrire : WAHOU.

Un camping en pleine nature au coeur du parc

J’ai découvert un concept de camping que je ne connaissais pas du tout, mais qui est très pratiqué au Canada, principalement dans les parcs nationaux. Il s’agit d’emplacements en pleine nature, au milieu d’une forêt ou au bord d’un lac, qui proposent un espace pour les feux de camp (appelé « pot à feu ») et une table de pic-nic. Nous avons donc installé notre tente fraichement louée dans ce petit coin de paradis, bordé de grands sapins et éloigné des autres campeurs (même s’ils se font très rares à cette époque de l’année, ce qui est encore mieux.)

La nuit, il fallait faire attention, car le parc est aussi l’habitat naturel des ours noirs, et on nous a fortement déconseillé de garder de la nourriture à l’extérieur ou sur nous. Il fallait tout barricader dans la voiture, car si les ours sont attirés par l’odeur, ils peuvent tout bonnement se servir. Et, franchement, on ne va pas se mentir : inutile d’essayer de leur reprendre quoi que ce soit…

Le soir, on se réchauffait à la chaleur du feu de camp et on mettait à cuire notre repas , pendant que de petits écureuils couraient sur notre emplacement pour rejoindre les arbres autour de nous. Ils sont vraiment trop cute, c’est pô une joke !

Pour la dernière nuit, grâce à notre pêcheur débutant, on s’est régalés de huit truites de la rivière Malbaie… Une expérience vraiment unique !

CONSEIL : Prenez un duvet chaud !! Nous sommes partis au début du mois de juin et, même à cette période, il faut un duvet adapté aux températures hivernales. Une polaire et de bonnes chaussettes épaisses peuvent faire la différence !

INFOS PRATIQUES :

  • Le camping Le Cran est situé à l’entrée du parc national de la rivière Malbaie. Le trajet est d’environ 5 heures depuis Montréal, et 2h30 depuis la ville de Québec.
  • Il faut compter environ 29 dollars par nuit en pleine saison (ce qui est très raisonnable si vous êtes plusieurs à partager le prix de l’emplacement).
  • La ville la plus proche pour faire les courses se trouve à 30 kilomètres. Il faut donc prévoir de faire de la route assez souvent si vous n’avez pas de quoi garder la nourriture au frais.

Les randonnées autour de la rivière Malbaie

De nombreux sentiers, très bien indiqués, permettent de découvrir le parc dans ses moindres détails, avec toujours des points de vue superbes sur la vallée et la rivière Malbaie. Nous n’avons pas pu tout faire, mais en voici quelques-uns qui, selon moi, sont incontournables.

L’Acropole des Draveurs : une vue à couper le souffle

Ce sentier est difficile, avec un dénivelé de 800 mètres. Il faut compter entre 4h et 6h aller-retour. Mais à l’arrivée, la vue est juste magnifique et on sait pourquoi on transpire ! Prenez beaucoup d’eau pour vous hydrater et montez à votre rythme… Croyez-moi, ça vaut le coup !

Durant l’ascension, on traverse une forêt avec une multitude de petites cascades et on croise souvent des porc-épic, qui se baladent tranquillement.

Pour aider à surmonter les efforts physiques, un joli point de vue sur un lac vous attend à mi-chemin. Alors on reprend son souffle, on boit un coup, et hop, c’est reparti !

Une fois au sommet, nos efforts sont enfin récompensés. On ne sait plus où donner de la tête : tout autour de nous, une vue imprenable sur la vallée et la longue rivière Malbaie, une forêt dense de sapins, des montagnes verdoyantes et des lacs magnifiques. C’est le moment de s’asseoir et de sortir son coupe-vent (car on est quand même perchés bien haut) et de profiter.



Le barrage des Draveurs pour se restaurer et profiter d’un environnement sublime

Niché au coeur de la vallée, le barrage des Draveurs est un des deux points d’accueil et d’informations du parc national. Il est possible de s’y restaurer, de louer du matériel de pêche, des canots et des vélos. L’environnement est superbe et un grand pont permet d’admirer les deux côtés de la rivière.



Une balade en vélo jusqu’à la superbe cascade du Ruisseau-Blanc

Le barrage des Draveurs est aussi le point de départ de plusieurs sentiers. Nous avons loué des vélos pour parcourir les 8 kilomètres qui mènent aux chutes du Ruisseau-Blanc, où une cascade de 45 mètres s’écoule en pleine forêt. Sur la route, de nombreux points de vue et des tables de pic-nic permettent de se reposer en profitant encore du paysage.



Une fois arrivé au camping de l’Equerre après une à deux heures de vélo, il est temps d’entamer la marche jusqu’à la rivière (environ 30 minutes aller-retour). Il faut laisser les vélos au départ du sentier car c’est très caillouteux et étroit. A l’arrivée, les gouttes fraiches provenant de la grande cascade nous arrosent. Le spectacle peut commencer !

Le Riverain : pour une vue différente sur la vallée

On continue avec les vues à couper le souffle. La balade du Riverain, non loin du barrage des Draveurs, vaut le coup d’oeil. Après 3 kilomètres dans la forêt (dont un bon kilomètre de montée), on peut observer la vallée d’un autre point de vue, avec toujours les sapins aux dégradés de verts qui entourent les montagnes. Il est possible de continuer encore le sentier sur quelques kilomètres, mais après une bonne randonnée le matin, nos jambes tremblaient d’épuisement et nous avons fait demi-tour.



PETIT RÉCAP’

Durée du séjour : 3 nuits / 4 jours

Budget sur place :

– Location du matériel de camping (si vous n’en avez pas, il est possible de louer le matériel nécessaire, à Montréal par exemple) -> 114 dollars (soit 74 euros) pour une tente de camping, deux duvets adaptés et trois matelas pour les 4 jours.
– Emplacement au camping Le Cran -> 173 dollars (soit 113 euros) pour les trois nuits.

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

  Subscribe  
Me notifier des